21 juillet 2007

Infant

InfantFirst sound is word, immediately linked to unending vibrations of extinct languages and incipient colloquial catchphrases alike, but there's no evidence that new voices, however they may seem to echo those of our ancestors, come in any way out of the past. Viggo Mortensen
Posté par cheyenneangel à 00:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 juillet 2007

Petit Matin

Petit matin Je te reconnaîtrai aux algues de la mer Au sel de tes cheveux aux herbes de tes mains Je te reconnaîtrai au profond des paupières Je fermerai les yeux tu me prendras la main Je te reconnaîtrai quand tu viendras pieds nus Sur les sentier brûlants d'odeurs et de soleil Les cheveux ruisselants sur tes épaules nusEt les seins ombragés des palmes du sommeil Je laisserai alors s'envoler les oiseaux Les oiseaux long-courriers qui traversent les mers Les étoile aux vents courberont leurs fuseaux Les oiseaux très pressés fuiront... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 23:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 juillet 2007

Chevaux : trois ; oiseau : un

Chevaux : trois ; oiseau : un J'ai trois grands chevaux courant dans mon ciel. J'ai un seul petit oiseau, petit, dans mon champ.Trois chevaux de feu broutant les étoiles. Un oiseau petit qui vit d'air du temps.Trois chevaux perdus dans la galaxie. Un petit oiseau qui habite ici.Les chevaux du ciel, c'est un phénomène. Mais l'oiseau d'ici, c'est celui que j'aime.Les chevaux du ciel sont de vrais génies. L'oiseau dans mon champ, c'est lui mon ami.Mais l'oiseau du champ s'envole en plein ciel, rejoint mes chevaux, et je reste... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 00:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 juillet 2007

La chanson des ingénues

Photo © Philippe Bousseau, avec autorisation La chanson des ingénues Nous sommes les IngénuesAux bandeaux plats, à l'oeil bleu,Qui vivons, presque inconnues,Dans les romans qu'on lit peu.Nous allons entrelacées,Et le jour n'est pas plus purQue le fond de nos pensées,Et nos rêves sont d'azur ;Et nous courons par les présEt rions et babillonsDes aubes jusqu'aux vesprées,Et chassons aux papillons ;Et des chapeaux de bergèresDéfendent notre fraîcheurEt nos robes - si légères -Sont d'une extrême blancheur ;Les Richelieux, les... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 15:42 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 juillet 2007

La Musique, de Baudelaire

La musique La musique souvent me prend comme une mer !Vers ma pâle étoile,Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,Je mets à la voileLa poitrine en avant et les poumons gonflésComme de la toile,J'escalade le dos des flots amoncelésQue la nuit me voile ;Je sens vibrer en moi toutes les passionsD'un vaisseau qui souffre ;Le bon vent, la tempête et ses convulsionsSur l'immense gouffreMe bercent. D'autres fois, calme plat, grand miroirDe mon désespoir ! Charles Baudelaire
Posté par cheyenneangel à 21:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 juillet 2007

Gefunden

© Phto Cheyenne Angel, 2007 GefundenIch ging im WaldeSo für mich hin,Und nichts zu suchen,Das war mein Sinn.Im Schatten sah ichEin Blümchen stehn,Wie Sterne leuchtendWie Äuglein schön.Ich wollt es brechen,Da sagt' es fein:Soll ich zum Welken,Gebrochen sein?Ich grubs mit allenDen Würzeln aus,Zum Garten trug ichsAm hübschen Haus.Und pflanzt es wiederAm stillen Ort;Nun zweigt es immerUnd blüht so fort. Johann Wolfgang von Goethe
Posté par cheyenneangel à 21:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 avril 2007

This Sky

This SkyThisSkyWhere we liveIs no place to lose your wingsSo love, love,Love. Hafiz
Posté par cheyenneangel à 21:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 avril 2007

JRR TOLKIEN

And ever-murmuring musics spill,For there the fount immortal flows:Its water white leaps down the hill,By silver stairs it singing goesTo the field of the unfading rose,Where breathing on the glowing briarThe wind beyond the the world's end blowsTo living flame the wandering fire.-J. R. R. Tolkien
Posté par cheyenneangel à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,