01 novembre 2005

Les mains libres

Les mains libres Le froid me vient, je pense à toi.Toi que si bien me perçois.Toi ma presque pareille,Dans ma nuit tu fais le jour.L'insomnie est venue sans prévenir.Je traverse les semaines et le temps ne m'a rien oté.Je me réchauffe au soleil qui brille à minuit.Coeur qui soupire, n'a pas ce qu'il désire, dit le proverbe.Je te sens inquiète.Comment expliquer...en proie à de folles aspirations?Des sentiments idéalistes?Une soif extrême?...Qui me galvanisent?...Pour te rassurer, peut-être...je te dirais,...si j'en n'avais pas tant... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 03:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 octobre 2005

On ne se comprends plus

On ne se comprend plusJe ne te comprends plus.Est ce parce que tu ne me comprends plus ?Pourquoi lorsque je pense à nous deux,Je n’ai plus qu’envie de pleurer, que de sourire ?Pourtant il n’y a pas de cris. Pas de haine.On ne se comprend plus.Même la boule dans ma gorge Ne m’aide pas à me ressaisir.Comme si je voulais te pousser à bout.Mais tu ne fais rien pour changer les choses.Je te préviens pourtant.Et moi, je sais comment je fonctionne.Je sais que je suis au bord de la falaise.Je sais que je si j’atteins le point de non-retour,Je... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 16:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2005

De toi à moi

DE TOI A MOI. Comme c'est beau tout ce que tu m'écris. Touchée! Mon cœur t’a tellement bien comprise. Une grande âme. Qui t’emmènent loin... En acceptant tous ces cadeaux que t’ont fait la vie. En crééant, tu atteindras. Comme un feu d artifice! De belles couleurs.Terminé le sentiment d’être une extra-terrestre. Si longtemps. Aujourd’hui, tu es là, au cœur de ma vie. Tu n’es pas une âme torturée ma mie. C’est trop beau ce qui se niche dans ton cœur et dans tes pensées. Tu es une belle âme. Tu vis des... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 16:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 août 2005

Dès le premier instant...

Dès le premier instant,dans le couloir nu de cet hotelOù le hasard voulut que ton regard me frôleet que, cherchant mes yeux, les tiens m'aient retenu.Je savais que tu allais poser sur mon épaulela main qui nous enchaîne à jamais.Les premiers pas de cette scèneoù nous tombions amoureux.Où tu m'as prise au piège, innocente victime.Ne vois-tu pas ce jour où mes yeux s'ouvrirontEt ne te voyant plus, penseront être aveugles?Et n'as-tu donc point peur qu'en perçant tes secretsje t'aime un peu moins fort chaque fois que je t'aime?Dans mes... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2005

En rêvant je suis

En rêvant je suisA cheminer dans tes pasA ta recherche
Posté par cheyenneangel à 20:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 mai 2005

Tourner le bouton

Tourner le boutonFaire le noir dans le soirMettre l'éteignoir
Posté par cheyenneangel à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2005

Seul sur la plage (2005)

Seul sur la plagesans le sable tes pas fuyentsans bruit tu t'en vas
Posté par cheyenneangel à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2005

Dans le bleu des yeux (2005)

Dans le bleu des yeuxJe tombe tel l'abîmePerdue pour toujours
Posté par cheyenneangel à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 avril 2005

Cherry River (2005)

Cherry River. De ma maison, je vois la rivière des cerises. Elle ne sert qu’à goûter les plaisirs renouvelés des choses simples d’autrefois. Douceur du temps qui passe au bord de la rivière. Au pied de ses rives poussent des cerisiers sauvages. Le soleil printanier glisse lentement derrière la montagne. Un dernier rayon s’attarde sur la surface de l’eau et l’illumine de mille reflets de fleurs échappées. Avec ces cerises nous faisions un vin maison. Ca se faisait dans le temps, lorsque mes parents... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 janvier 2005

Ce soir, je voulais t'écrire... (2005)

Ce soir, je voulais t'écrire une lettre,Une lettre de mots coulés à la douceur de la flamme.Une lettre de phrases entre ombre et lumière,couleur tamisée,les mots sont écris, sans cris, ni craintes.Tous à la même mesure,Et sans mesure.Sauf celle du rêve et du désir incandescent.Mots soufflés danse magique de la flamme de la bougie.Dans cette lettre,Je te dirais tout doucement,toutes mes envies.J’oserais toutes tentations et tous les renoncements.J'alignerais sans fin tous mes espoirs,sans reconnaître mes craintes.Parce que ce ne serait... [Lire la suite]
Posté par cheyenneangel à 22:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]